2014- Découverte du patrimoine,

secteur Jonquière et Arvida

   Notre rencontre d'automne a eu lieu le 20 septembre 2017 à Saguenay. Cinquante et une personnes, membres et conjoints ou conjointes, ont répondu à l'invitation du comité de direction. L'accueil a eu lieu au Club de golf Saguenay d'Arvida au cours duquel nous avons souligné la première présence à notre activité d'automne de trois nouveaux membres du Pays-Des-Bleuets: Mmes Nicole Bilodeau et Christine Caron et M. René Tremblay.
    C'est sous le thème Notre patrimoine, on le partage que la journée s'est déroulée. Nous avons pu profiter des connaissances de deux guides très intéressants qui nous ont fait mieux connaître les quartiers patrimoniaux de Kénogami et d'Arvida.


Kénogami
    Le 18 septembre 1912, Sir William Price fonda la ville de Kénogami et y construisit l'usine de papier autour de laquelle se développèrent les quartiers où habitaient la majorité de ses employés. Il acheta le nom amérindien Kénogami qui signifie « lac long » à la municipalité qui aujourd’hui s’appelle Larouche pour la somme de 200 $.
    Le premier élément qui fut construit à Kénogami fut la voie ferrée qui devint l'axe qui sépare le quartier ouvrier du quartier des Anglais aussi appelé quartier des cadres. Au cours de notre visite, nous avons pu faire une promenade dans les alentours du Parc Alonzo-Gravel situé dans ce quartier, à l'ombre des grands arbres et au coeur d'une nature apaisante.


Arvida
   Capitale historique de l’aluminium, Arvida est, elle aussi, une ville de compagnie. Fondée par Alcoa en 1926 et image de marque de l’entreprise, elle porte le nom du président de la multinationale, Arthur Vining Davis (Ar-Vi-Da). "Dès les années 1930, Arvida est acclamée mondialement pour ses qualités architecturales, urbanistiques et paysagères, illustrant de façon précoce la cohabitation multiculturelle née de la mobilité internationale des personnes."
 
   Nous avons pu admirer les beautés de la ville, de plus en plus fidèle à ses origines grâce à l'entretien et à la restauration de ses édifices. La dernière restauration en date étant l'édifice qui a autrefois logé l'épicerie Steinberg et qui abrite aujourd'hui la Bibliothèque d'Arvida, la nourriture de l'esprit remplaçant celle du corps.
   Arvida est l'une des rares villes du Québec à posséder son hymne. Il fut composé, à l'occasion du 25e anniversaire de la Ville, par deux enseignants de l'époque: Lionel Girard pour les paroles et Daniel Rioux pour la musique.
    Notre visite terminée, c'est sous un soleil toujours radieux que nous avons pris le chemin du retour au Club de golf Saguenay d'Arvida où nous avons dégusté un délicieux repas. La bonne humeur était de la partie et les conversations très animées, comme à l'habitude.
   

rta
rta

press to zoom
maisons
maisons

press to zoom
IMG_1261
IMG_1261

press to zoom
rta
rta

press to zoom
1/10